Qu’implique un accident de trottinette électrique ?

Un accident sur la route peut très vite arriver, et les engins électriques ne dérogent pas à la règle. C’est dans cette optique que dans plusieurs pays, une réglementation stricte sur l’utilisation de la trottinette électrique a été mise en place. Cependant, en France, celle-ci reste encore floue, et peut engendrer des risques d’accidents qui peuvent s’avérer dangereux pour l’utilisateur de la trottinette comme pour les piétons. C’est pour cela qu’aujourd’hui, nous prenons à cœur de vous informer sur les accidents en trottinette électrique.

Quels sont les dangers d’un accident de trottinette électrique ?

Les accidents sur la voie publique impliquant des trottinettes électriques sont plus nombreux que l’on pourrait le penser. En France, ce mode de transport a fait un premier accident mortel en 2019, et on compte une hausse de ce type d’accident d’environ 25 %. Pour réduire ces risques, il est important que soit mis en place une réglementation stricte, pour indiquer une utilisation de ces engins en toute sécurité. Dans cet esprit, il faut rendre le port d’un casque obligatoire lorsque l’on conduit une trottinette électrique, tout comme c’est déjà le cas pour les scooters, afin de protéger la tête en cas de choc. Depuis septembre 2019, la loi d’orientation des mobilités permet de cadrer l’utilisation de la trottinette électrique. Dorénavant, cet engin est considéré comme EDPM, ou NVEI, nouveaux véhicules électriques individuels et est soumis à une souscription de la même assurance de responsabilité civile que les véhicules motorisés, au même titre qu’une moto. Par conséquent, les utilisateurs de trottinettes ne doivent plus utiliser les trottoirs pour assurer plus de sécurité pour les piétons, et leur vitesse est limitée à 25 km/h sur la route cyclable. Ils doivent aussi comporter des rétro réfléchissants, et des feux de position avant et arrière.

Comment limiter le risque que survienne un accident de trottinette électrique ?

L’utilisation des trottinettes électriques se répand de plus en plus, notamment avec les applications qui favorisent leur utilisation en service libre, tel que Lime, il en va de même pour l’augmentation des accidents liés à cet engin. Pour limiter les risques d’accidents, ou pour diminuer leur gravité, on vous encourage à quelques pratiques :

  • Vêtements couvrants ;
  • Éléments réfléchissants ;
  • Port d’un casque adapté ;
  • Maîtriser votre vitesse ;
  • Être vigilant à votre environnement.

Il existe des autocollants et des vêtements réfléchissants pour augmenter votre visibilité lorsque vous conduisez, tels que les brassières ou des gilets. La chute en trottinette peut s’avérer très violente à une vitesse de 25 km/h, veillez à bien adapter votre vitesse à votre environnement, par exemple, votre conduite doit différer en temps de pluie, ou lorsqu’il y a du gel sur la route, afin d’éviter de glisser ou de déraper. Il est recommandé de porter des vêtements adaptés pour limiter les risques de brûlures en cas de chute, et de garder une distance de sécurité avec les piétons et les autres automobiles, et enfin ne pas oublier que le port d’écouteurs en conduisant est interdit, et ce, afin de limiter les distractions pouvant engendrer des accidents. Le premier élément à vérifier lorsque vous achetez votre véhicule motorisé est que votre trottinette électrique est bien homologuée.